top of page
Rechercher
  • alexysguay

Qu'est-ce qui m'a amené à m'intéresser au care dans ma vie?










Provenant d'une famille vivant différentes réalités telles que la dépendance à la drogue, à l'alcool, au jeu, en plus de vivre de la pauvreté et l'itinérance, la notion de care a toujours été très présente autour de moi. Nous n'avions pas nécessairement les recettes miracles pour passer à travers toutes les épreuves que nous avons dû traverser mais nous étions là les un.e.s pour les autres et c'est ce qu'il y a de plus beau dans ma famille selon moi. Peu importe les problèmes à surmonter, nous étions là, à l'écoute, prêt.e.s à aider et à faire de notre mieux pour que la situation s'améliore pour la personne qui en avait de besoin. Ce qui a de magnifique là-dedans c'est que l'entraide allait dans tous les sens. Personne n'était laissé pour compte et tout le monde faisait de son possible pour aider.


N.B. Je parle au passé seulement pour vous dire que c'est là-dedans que j'ai grandis mais c'est encore le cas aujourd'hui.


Différents diagnostiques de santé mentale ont été posés à travers le temps dans ma famille mais pour moi aussi. Encore une fois, c'est en grandissant à travers ces différentes réalités qu'on mûri comme personne, surtout quand des diagnostiques nous sont finalement attribués et que ce ne sont plus seulement les membres de notre famille qui en sont touchés. Dépression, anxitété, état de stress post-traumatique, ça change notre façon de voir la vie, la mienne en tout cas. Tout à coup, on réalise avec le temps que la personne la plus importante c'est nous. Pas dans une vision égoïste comme certain.e.s pourraient le penser mais plutôt dans une vision de care. Parce que comment on peut prendre soin des autres si on ne prend pas soin de nous en premier?


Je n'en suis pas à ma première dépression. En fait, j'ai juste arrêté de les compter. J'en suis à me demander si ce n'est pas juste chronique mon affaire. Je me souviens lors d'une de ces dépressions que la phrase que je trouvais la plus violente à me faire dire c'était '' Prends soin de toi!''. Ça peut sembler bizarre de trouver ça violent mais pour moi c'était vraiment la pire chose à me dire dans cette période de ma vie. Pourquoi? Parce que depuis 25 ans, j'avais tout eu faux. Je ne savais plus comment prendre soin de moi parce que tout ce temps je ne l'avais pas bien fait. Donc quand quelqu'un me disait de prendre soin de moi, ça me rappelais à quel point j'avais lamentablement échoué toutes ces dernières années mais aussi, ça me rappelais à quel point je devais réapprendre de zéro comment bien prendre soin de moi. Autrement.


Être une personne neurodivergente, dans mon cas, avec un trouble déficitaire d'attention avec hyperactivité (TDAH) m'a appris pleins de choses intéressantes sur la notion de care. C'est en allant à l'université qu'une amie m'a dit un jour que ma condition portait un nom et que le TDAH pouvait se diagnostiquer. Encore mieux, que je pouvais avoir des accommodations pour cette condition à l'université et que ça pourrait m'aider. Si ça m'a aidé? Je suis passé.e d'une moyenne de C dans mes cours à une moyenne de A/A- avec de la médication et des accommodations. Le jour où mon amie m'a parlé de ça j'ai compris quelque chose d'important! C'était correct d'être différent.e. Je n'étais pas seul.e. Je pouvais demander de l'aide (oui oui!). À ce moment-là, j'ai arrêté de me voir comme une personne qui ne faisait que passer ses cours avec des notes de passages. J'ai compris que je pouvais vraiment être bon.ne dans ce que je faisais. Que je pouvais aussi prendre soin de moi, de mon TDAH, et vivre ma vie pleinement. Depuis que je suis médicamenté.e pour ça, ma vision de la vie a bien changée. Je sais désormais que je peux performer dans ce qui me plaît et ça, ça n'a pas de prix!


Une autre chose qui m'a ''aidé.e'' à m'intéresser à la notion de care c'est d'être assigné.e femme à la naissance. Si tu as lu le texte dans lequel je me présentes, tu sais que je suis une personne non-binaire. Sinon, tu l'apprends à l'instant. Étant assigné.e femme à la naissance, la société dans laquelle on évolue nous enseigne bien comment prendre soin des autres mais elle oublie de nous dire que c'est primordial d'apprendre à prendre soin de soi aussi. Toujours au petits oignons avec les autres mais pas assez avec vous-même? C'est normal. Disons. Selon ce qu'on nous a apprit en tout cas. Heureusement, plus les années avancent et plus le selfcare est mis de l'avant mais il y a encore beaucoup de travail à faire. Je vous parle plus des notions de care et de selfcare dans d'autres articles!









10 vues0 commentaire

Opmerkingen


Post: Blog2_Post
bottom of page